Monsieur Orange

POISSY.

Nous commençons rue du Champ Gaillard avec ceci (prise de loin pour visualiser l'ensemble du parc d'antennes) :

...à 30 mètres de la bâtisse, j'ai relevé un niveau moyen de 0,67 V/m avec une pointe à 0,89 V/m max. C'est en me retournant que j'ai aperçu une crèche...elle n'est qu'à 50 mètres. Il serait bon de vérifier que la loi Abeille soit appliquée. Et à l'angle de la rue avec celle de Villiers se trouve un institut médico-éducatif... de quoi lever les yeux au ciel...

 

Toujours rue du Champ Gaillard, l'émetteur de l’hôpital :

 

Avenue Blanche de Castille, le pylône du stade de Bauregard (mais pas forcément une belle vue) :

À l'entrée du stade (200 mètres du cylindre) j'ai relevé un niveau moyen de 1,05 V/m avec une pointe max à 1,2 V/m.

Juste à gauche nous retrouvons notre immeuble du champ gaillard et tout à gauche c'est l'hôpital avec les premières chambres de patients à 83 mètres du pylône et 170 mètres du gaillard poilu par les opérateurs.

 

Boulevard Victor Hugo :

 ...ondes visibles et invisibles pour ce monsieur. Il est en train de cuire lentement dehors et dedans. Il doit avoir une réception exemplaire avec son téléphone car le propriétaire du bâtiment est :

 Sur le trottoir d'en face (à 15 mètres de la plaque ci-dessus) j'ai relevé une valeur moyenne de 1,25 V/m sur 3 minutes avec un niveau RMS max de 1,72 V/m. C'est beaucoup... J'ai aussi consulté un rapport de mesure réalisé depuis un appartement à proximité...je comprends les inquiétudes du demandeur et il ne vaut mieux pas ouvrir les fenêtres même si je doute sérieusement que fermées elle protègent qui que ce soit vu les relevés qui sont trop élevés pour une exposition chronique.

 

Rue Pierre et Charles Perret :

... j'ai fais une relève au 9 rue Saint Sébastien (devant un mur de logements) = 0,72 V/m RMS moyen sur 3 minutes.

Je ne sais pas à quoi servait autrefois le pylône au deuxième plan mais il n'y a aucun émetteur dessus.

Une vue en détail :

 

Tout au fond de la rue Piquenard, un émetteur râteau SNCF :

 ... vous en verrez toujours le long des voies.

 

Rue Paul Codos (vue du boulevard Devaux) :

 ...0,7 V/m sur 3 minutes et une pointe à 0,96 V/m mais peu fiable en raison des passages de voitures qui font grimper ou descendre "la jauge". De quoi vous faire comprendre qu'on ne téléphone pas en voiture car un déplacement rapide et une "cage de Faraday" obligent le téléphone à chercher la balise la plus proche et rayonner plus fort pour compenser les affaiblissements du signal.

Une autre vue depuis le boulevard Gambetta :

Ça en fait du monde autour...

 

Rue Saint Sébastien (vue du Stade Léo Lagrange) :

 ... après un match d'1h30, les joueurs doivent être bien fatigués et bien rouges... et puis ce terrain synthétique dégage une odeur pétrochimique insupportable.

 

Il reste d'autres antennes mais je ne réalise pas un inventaire et il y a encore tellement de "surprises"à découvrir dans d'autres villes.

Please reload

Rechercher par Catégories

Rechercher par Tags