Faucheuse wi-fi

"C’est chez l’enfant, en raison de sa vulnérabilité biologique toute particulière, et plus tard chez l’adolescent que les risques semblent être les plus sévères, avec la possibilité d’apparition retardées d’anomalies psychologiques majeurs se manifestant par de la dyslexie, des troubles de l’attention, de la concentration et de la mémoire de fixation à l’école, auxquels peuvent s’ajouter des troubles du comportement alors totalement incompris par les parents et les enseignants. Or dès le début, éventuellement avant que n’apparaissent les troubles, l’intolérance peut devenir telle que l’enfant ne pouvant plus pénétrer dans sa classe, refuse d’aller à l’école, sans qu’on en sache alors précisément les raisons et si on les connaît, s’il y est exposé à des champs électromagnétiques même de faibles amplitudes. L’existence du Wifi et la proximité d’antennes relais sont ici majoritairement concernés. Chez ces enfants, en cas d’exposition persistante, le risque ultérieur de psychose ne peut être exclu, bien qu’en l’état actuel nous n’en ayons pas la preuve. De même des risques existent en cas d’exposition des femmes enceintes à de tels champs électromagnétiques, avec pour possible conséquence, outre la possibilité d’avortement spontané, l’existence chez leur bébé de manifestations psychoneurologiques graves, actuellement en cours d’études par différentes équipes dans le monde."

 

Extrait de la description du SICEM par Dominique Belpomme : http://www.artac.info/fic_bdd/pdf_fr_fichier/electrosensibiliterecherche_12961423640.pdf

 

Entrevue avec le physicien Barrie Trower sur le wi-fi et les micro-ondes : https://www.youtube.com/watch?v=xXsrwBRygYU

 

 

Please reload

Rechercher par Catégories

Rechercher par Tags