Tu m'atteins en profondeur

Avec l'arrivée prochaine de la 5G les fréquences utilisées pour faire communiquer les appareils entre eux seront encore plus élevées, générant ainsi davantage d'énergie pour augmenter le débit d'informations.

Face aux inquiétudes de la population, un représentant de l'industrie des télécoms nous dira via les médias que ces fréquences, aussi élevées soient-elles, ne pénètrent pas plus loin que la surface de la peau et sont donc sans danger.

 

Citation extraite de ce document de 1994 (http://www.dtic.mil/dtic/tr/fulltext/u2/a282990.pdf) qui fait référence aux « précurseurs de Sommerfeld et Brillouin » découverts en 1914 :

« En résumé, lorsqu'une impulsion électromagnétique frappe un tissu humain ou un matériau similaire, les entités chargées sont déplacées par l'impulsion de passage; ces particules déplacées, ayant absorbé l'énergie de l'impulsion électromagnétique, émettent à leur tour une partie de cette énergie en tant que champ électromagnétique se propageant. »

 

Ce qu'il faut comprendre c'est que selon la fréquence émise par l'appareil, les cellules de notre corps peuvent entrer en résonance et ainsi propager leurs vibrations profondément dans les organes avec d'éventuels dommages.

Ce phénomène de propagation cellulaire par champ électromagnétique est bien connu et s'appelle l'électroporation : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectroporation

 

Comme l'expérimentation de la 5G a commencé à l'insu de la population, c'est elle qui fera office de laboratoire.

 

Please reload

Rechercher par Catégories

Rechercher par Tags