Abeilles irradiées


Apiculteurs, apicultrices, connaissez-vous « Hostabee » et ses boîtiers pour connecter vos ruches.

Sur leur site, ils expliquent oeuvrer pour limiter la perte de vos abeilles, et de sauver la terre par la même occasion, mais se défendent de citer quelques causes que ce soit hormis les vols de ruches.

Ils écrivent : « Le boîtier utilise la technologie radio qui est inoffensive et ne génère aucun stress chez les abeilles .»…

Quelles sont les fréquences porteuses et modulées ? La technologie radio est inoffensive ???...sans effet de stress sur les abeilles… ? Il faudrait en apporter la preuve et pas avec des études financées par un opérateur et/ou acteur du domaine des technologies sans fils...

Bien sûr le boîtier est à coller contre la ruche... Selon eux, il n’émettrait qu’une fois par heure...à vérifier car c’était le même discours pour le capteur linky alors qu’il est prouvé aujourd’hui que le concentrateur de ce dernier « ping » toute la journée (voir : https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2015SA0210Ra-Anx1.pdf?fbclid=IwAR16qdy_F9ZTe0Ct8po1g5oCSixhlBqDT4knk7QKz0MOAtm6y0-MvBjWurw).

Dans leurs produits, vous avez aussi le répéteur et l’antivol qui sont aussi des émetteurs et comme toute balise, ils doivent communiquer leurs positions et données. Avec ça, ce ne sera déjà plus une communication par heure.

Une entreprise de plus qui oublie qu’elle n’est pas seule à utiliser la technologie sans fil et la pollution générée par ses objets vient augmenter le plancher du bruit électromagnétique déjà présent et en constante augmentation.

Si vous élevez des abeilles, vous connaissez l’impact sur elles des pesticides mais connaissez-vous celui des champs électromagnétiques ?

Hostabee (pour exemple), le sauveur de la planète, oublie le document d’Ulrich Warnke: DES ABEILLES, DES OISEAUX ET DES HOMMES « La destruction de la nature par l’électrosmog » ici : http://competence-initiative.net/KIT/wp-content/uploads/2014/09/broschuerenreihe_heft1_franz_web.pdf

Quelques extraits :

En page13, il est écrit que suite à des hécatombes sur leurs ruches, 20 apiculteurs ont été sondés par un journal et :

100 % confirment qu’une antenne de téléphonie mobile se trouve dans un rayon de 300 m de leurs ruches ;

37,5 % d’entre eux ont constatés une plus grande agressivité des abeilles ;

25 % confirment qu’elles cherchent à essaimer davantage ;

62.5 % confirment des effondrements inexplicables des colonies.

Le document explique que les abeilles ne trouvent plus le chemin du retour à la ruche quand elles sont exposées à des impulsions électriques courtes et répétées (comme celles émises par les téléphones portables et autre objet connectés qui rayonnent des champs pulsés ou mitraillés) car l’enveloppe de chitine de leur corps et les cristaux de magnétite qu’elles possèdent transforme les signaux dans la gamme des micro-ondes en signaux acoustiques.

Vu la taille du boîtier proposé par cette entreprise (ou celui d’une autre), il y a fort à parier qu’il émette dans la gamme des hyperfréquences (micro-ondes) que dans les radiofréquences. C’est à dire au-delà de 300 MHz. « Technologie radio » est un terme générique qui ne précise rien.

Les lignes à haute tension et les transformateurs, aussi générateurs de champs magnétiques, sont à éviter pour les abeilles qui ont besoin du champ naturel terrestre pour leurs activités.

L’ensemble du document vous fera comprendre qu’il est inutile de rajouter une couche de pollution sur le mille-feuille qui existe déjà et qui perturbe davantage les abeilles devant composer, à cause de l’homme, avec toutes ces contraintes.

Rechercher par Catégories

Rechercher par Tags